Entreprise,  Gestion

La zone de chalandise : definition, utilite et mode d’emploi

La réussite de votre activité commerciale dépend de plusieurs facteurs. Parmi ceux-ci, il y a la zone de chalandise. C’est une notion que peu de personnes connaissent. Et puisque l’ignorance nuit, ces entreprises n’arrivent pas à enregistrer beaucoup de ventes pour faire un énorme chiffre affaires. Dans cet article, nous vous proposons de découvrir la définition, l’utilité ainsi que le mode d’emploi de la zone chalandise.

Définition de la zone de chalandise

On appelle zones de chalandise, le lieu où se trouvent les clients potentiels d’une entreprise. Lorsque les entreprises prennent la décision de créer une agence ou de poser leurs valises quelque part, il leur est très important se faire une étude pour savoir si elles ont de chances là. C’est un véritable et incontournable travail préalable qui permet de savoir où l’entreprise a plus de chances de faire du profit. La chalandise zone permet également d’appréhender l’ampleur de la concurrence en fonction de la demande concentrée ou non. L’étude de la zone de chalandise peut être faite aussi bien sur une boutique ou un magasin existant ou encore une boutique ou un magasin qu’on veut créer. S’agissant d’un magasin qui est déjà établi, on peut faire l’étude à un moment précis pour voir si la faisabilité d’un projet. Il peut s’agir d’une campagne de promotion ou bien d’autres. On peut aussi faire l’étude de la zone de chalandise à titre comparatif afin de voir évolution de la clientèle dans ladite zone. C’est aussi un outil permettant d’évaluer l’efficacité de la stratégie marketing adoptée pour savoir s’il faut la changer ou la garder. Quand elle est étudiée en vue de la création d’une nouvelle boutique, les données de la zone de chalandise permettent aux entrepreneurs qui nourrissent le projet de savoir si l’emplacement envisagé sera favorable à l’enregistrement de bons résultats. Une fois l’étude réalisée, il sera possible de connaitre la distance qui relie les acheteurs au vendeur , le temps qu’ils feront avant de venir acheter et l’emplacement de la concurrence par rapport à la cible d’une part et à celui qui fait l’étude aussi.

L’étude de la zone de chalandise

La chalandise est sur une représentation graphique sur laquelle l’étude est faite afin qu’on voie clair. Afin de mener les études à bien, il y a des données à avoir d’abord. Il s’agit entre autres des données démographiques, le type de consommateurs et autres. Il  faut aussi tenir compte de la présence d’une entité capable de concurrencer la nouvelle boutique. En fonction de la nouveauté ou l’ancienneté du magasin, on adoptera une certaine technique. C’est une ancienne boutique, il y a l’historique de vente qui doit être exploitée. Pour les magasins nouvellement créés, il faut partir d’un profil type de client que vous allez définir par vos soins ou ceux d’une personne compétente en la matière. Le graphique est tracé à l’aide de courbes isométriques et isochrones.

Mode d’emploi de la zone de chalandise

Les courbes isométriques et isochrones sont tracées sur une carte routière. Le choix de cette carte dépend de sa visibilité. La zone tracée, représente les concurrents pour voir l’enjeu et quoi faire en même temps. L’étude est faite pour avoir une idée du potentiel commercial d’une entreprise, peu importe sa durée. Une entreprise qui ne prospère pas ne pourra respecter les dispositions du droit du travail et ne recrutera même plus pour les emplois. Les salariés ne pourront pas être payés et l’entreprise sera endettée.Il y a quatre différentes zones qui permettent de lire le graphique. Dans la première zone, il n’y a que vos potentiels clients. Dans la deuxième, il y a à la fois vos clients et vos concurrents. Dans la troisième, il est presque impossible d’attirer des clients. La quatrième zone n’est pas dans votre chalandise.